Main menu:


Recherche


Identification

Forum

Le forum vous permet d’en apprendre plus sur l’implantologie et de poser vos questions directement Ă  des professionnels.

barre

 

Question : Existe-t-il plusieurs types d’implants dentaires ?
par Pierre.

Réponse : oui, plus de 30 sont commercialisés en Europe. Ils présentent certains points communs (forme de vis, titane) et certaines différences majeures : partie qui reçoit et stabilise la prothèse, innovation appuyée sur un sérieux travail de recherche ou non, diffusion mondiale ou locale.
par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : J’ai perdu 3 dents et ai besoin d’implants dentaires et j’ai consulté 3 chirurgiens dentistes avant de me décider. Mais leurs propositions sont différentes, notamment le coût. Comment savoir quelle est la meilleure solution ?
par Jean-François.

Réponse : Je vous conseille de vous appuyer sur les critères suivants :

- La compétence et la notoriété du praticien (formations, spécialités en implantologie comme un diplôme universitaire ; sa pratique de l’implantologie est-elle fréquente voire journalière, ou exceptionnelle ; le praticien est-il débutant, confirmé, expert).

- Les conditions de l’intervention : le praticien dispose t-il d’un bloc opératoire ou pose t-il les implants dans un cabinet de généraliste ? le plateau technique est-il approprié à la pratique implantaire ?

- Le devis comprend-il bien l’ensemble du traitement, notamment la chirurgie et la prothèse sur implants.

- Si 2 praticiens participent Ă  votre traitement, savez-vous bien qui fait quoi ?

- Je vous conseille de vous engager seulement si vous avez confiance dans l’équipe qui vous prend en charge.

par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : pourquoi y-a-t-il de telles différences de coût entre les traitements implantaires ?
par Sylvain.

Réponse : tout d’abord, les honoraires de chirurgie et prothèses sur implants dentaires sont libres. Chaque praticien doit les fixer en respectant le tact et mesure, et en informer son patient préalablement. Le coût du traitement est fonction de la compétence du praticien, de la difficulté du cas, et des choix techniques (type d’implants, type de prothèse, matériaux employés, plateau technique, temps consacré). La différence de coût vient le plus souvent d’une différence de prestation.
par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : un devis est-il conseillé ou nécessaire pour un traitement implantaire ?
par Corinne.

Réponse : le devis est obligatoire avant tout traitement implantaire, comme pour tout traitement prothétique. Il doit être signé par le praticien et par le patient. Il constitue un élément essentiel à l’information du patient sur le traitement qu’il va recevoir.
par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : Mon implantologiste me demande de signer un consentement éclairé, est-ce normal ?
par Frédéric.

Réponse : oui, c’est même obligatoire. Le praticien doit vous fournir toutes les informations vous permettant de choisir le traitement en toutes connaissances de cause, y compris les risques d’échec et de complication. Le consentement éclairé et le devis sont les 2 pièces que le patient signe pour matérialiser son accord et permettre au praticien de commencer le traitement.
par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : J’ai 73 ans, puis-je envisager un traitement implantaire ?
par Yvette.

Réponse : oui, il n’y a pas d’âge maximum pour envisager un traitement implantaire. C’est plutôt une question d’os qu’une question d’âge. L’ostéoporose touche peu le massif crânien. Il convient dans votre cas d’évaluer votre capital osseux, le plus souvent à l’aide d’un scanner.
par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : J’ai consulté 2 implantologistes pour mon traitement, l’un envisage la prothèse après un délai de plusieurs mois, l’autre le jour même de la pose des implants. Quelle est la solution la plus sûre ?
par Pascale.

Réponse : Disposer de sa prothèse sur implants plus rapidement est bien sûr très tentant. La 1ère question à se poser est de savoir si la rapidité est un élément important, voir indispensable pour vous. En effet, si la prothèse est réalisée avant la cicatrisation de l’os, les risques d’échec sont plus importants que si on a attendu cette cicatrisation ( de 2 à 4 mois suivant le cas). De plus, les conséquences financières et psychologiques sont plus lourdes en cas de rejet (tout a été réglé, le patient pense être tiré d’affaire, et tout s’écroule). En terme de sureté, les implants ostéointégrés en titane sont utilisés avec succès depuis plus de 30 ans en respectant un délai de consolidation osseuse avant d’engager la phase prothétique. Certains praticiens proposent de conduire leurs traitements plus vite. L’avenir dira s’ils ont confondu vitesse et précipitation.
par le Docteur Patrick Exbrayat.

barre

Question : J’ai le même dentiste depuis plus de 30 ans, c’est un ami. Mais il est contre les implants, pourquoi ?
p
ar Hervé.

Réponse : C’est à lui qu’il faut le demander. Mais comment être contre un tel progrès en 2007 ! Les implants dentaires ostéointégrés sont utilisés dans le monde entier depuis les années 80. Plusieurs millions de patients en bénéficient et ont ainsi pu remplacer leurs dents de manière plus sûre et confortable. Tous les chirurgiens dentistes n’ont pas reçu de formation en implantologie au cours de leurs études (les facultés dentaires ont commencé à enseigner cette discipline dans les années 1990, voir 1995). Mais la formation continue y consacre régulièrement des journées. On peut dire que les implants ne sont pas la solution miracle à toutes les pertes dentaires, qu’il faut les utiliser après une étude précise du cas, mais être contre par principe me semble totalement absurde.
par le Docteur Patrick Exbrayat.